La beauté

Le sport sans la frime chez Vitaliberté

30 janvier 2015

Où trouver une salle de sport à Narbonne

Je ne sais pas comment ça se passe pour vous ces lendemains de fêtes mais chez moi c’est un peu comme si la bombe d’Hiroshima avait explosé dans ma penderie,

Mon jean fait “la gueule” depuis que mon vénérable postérieur l’a accusé d’avoir rétréci au sèche linge et l’a condamné à passer quelques mois au fond du cachot placard pour le punir.

Je sais que ce sont leurs affaires et que je ne devrais pas m’en mêler, mais le problème c’est “qu’est ce que je mets sur le dos en attendant ?!”

Oui, parce que par esprit de solidarité c’est tout mon dressing qui s’est ligué contre moi et qui a brusquement décidé de rétrécir pour bien me signifier son désaccord.

Bon c’est vrai que si j’étais un brin honnête je reconnaîtrais que goûter à toutes les douceurs tentatrices de cette fin d’année a été plus que profitable à mes courbes déjà généreuses et que mon pauvre jean est hors de cause….mais si j’étais honnête avec moi-même, ça se saurait …

Mais dans la vie il y a toujours un moment où il te faut regarder les choses en face et te dire que si tu veux trouver une solution à ton problème et bien, il va falloir prendre le taureau par les cornes…C’est pour ça qu’on a inventé les bonnes résolutions de nouvelle année, de changement de saison, de rentrée scolaire…Bref ! la bonne résolution tu l’a mets à la sauce que tu veux , le tout c’est de la prendre !

La mienne (entre autres) c’est de me mettre au sport parce que j’ai lu quelque part, sur les réseaux sociaux, que c’est l’hiver qu’on prépare les corps de l’été et cette sage réflexion à eu un écho particulier sur ce qui me reste de conscience lucide après plusieurs années de “j’arrête-le-sport-mais-pas-l’apéro”.

Alors renouer avec le sport je veux bien, mais comment !! ?

Parce que si c’est pour aller se faire “suer”, au sens propre comme au figuré, dans une salle de sport qui en plus me coûtera la peau de mon fessier, il sera peut-être plus facile (et économique) de racheter directement le contenu de ma penderie en taille king size et de m’accommoder définitivement de mes formes “guimauves” généreusement gavées aux macarons et pizzas.

10825965_s

 

Mais c’est la nouvelle année et ma boite aux lettres, comme ma boite mail, regorgent d’affriolantes propositions de salles de sport prêtes à m’épauler pour mettre en application mes résolutions virtuelles dans le monde réel.

Le problème c’est que la salle de sport dans mes souvenirs c’était :

Se retrouver coincé sur un appareil de torture avec pour seul horizon de vastes miroirs où tu peux admirer chaque cellule adipeuse de ton corps en train de se débattre jusqu’à ce que tu capitules, nauséeuse de leur avoir fait tant de mal, alors que ( traîtresse!) tu as prévu un méga buffet samedi soir pour fêter ton week-end sans taf et que tu vas mettre une semaine à t’en remettre.

Quand tu ne dois pas t’infliger l’image affligeante de ton corps suant et agonisant qui tente de se trémousser en rythme, tu te retrouves alors à mater des relous qui poussent des “Haann” bien sonores en soulevant de la fonte ou des types gavés aux protéines sortis tout droit  de “The Expendables”.

Sans compter ces séances de fitness où tu rames au fond de la salle pendant que des hystériques grillées aux UV et au CV sportif allucinant (4 opérations de chirurgie esthétique et 10 ans de fitness) te donnent l’impression d’être la dinde bien grasse et asthmatique qu’on a oublié de manger à Noël.

Bref ! Bienvenue dans un monde surréaliste peuplé d’aliens qui parlent santé, nutrition, protéines et autres denrées et coutumes inconnues sur ta planète et cette expérience traumatisante, je n’avais pas précisément envie de la renouveler même pour obtenir un body de folie.

Mais ça c’était avant de pousser les portes de Vitaliberté !!… On m’a dit nouveau concept, salle low cost, c’est à tenter ou au moins à voir.

“Ouaich, ouaich,” je suis un peu septique car que peut-il y avoir de nouveau dans le fait de pédaler ou de courir sur un tapis entouré d’aliens survitaminés ? ?

Mais bon vous me connaissez, je suis curieuse et j’ai toujours l’espoir chevillé au corps de pouvoir changer quelque chose à ma pauvre condition…;)

Et j’ai eu raison car bonne surprise la salle ressemble à celle où Jen Selter s’entraine à New York avec des appareils de cardio placés devant de grandes baies vitrées lumineuses, de grands écran de télé sur lesquels on peut même espérer mater ses séries préférées (? ).

Alors bien sûr tout de suite on se sent plus motivée et l’espoir renait ^_^

C’est vrai que Narbonne c’est un peu moins sexy que New York et que tout ça ne me garantit pas d’obtenir le même fessier que Jen, mais au moins il n’y a pas de grands miroirs culpabilisants pour achever définitivement la pitoyable opinion que j’ai de mon corps.

 

Salle de sport low cost Narbonne

 

La salle est grande, spacieuse, lumineuse avec un coin cardio, musculation, biking, une salle fitness.

Les personnes qui sont là ne ressemblent pas à des aliens et ne portent pas des tenues de fitness dernière tendance en se mirant du coin de l’œil dans les miroirs.

L’ambiance est cool, sportive et conviviale, je vais presque avoir envie de m’y mettre tout de suite ( miracle ! ) ^_^

 

Le coin cardio chez Vitaliberté à Narbonne

Salle de sport Vitaliberté à Narbonne

 

Je m’interroge sur le pourquoi du low cost puisque finalement rien ne semble fait à l’économie: le matériel est du haut de gamme avec des machines de chez Panatta Sport auto-guidées sur lesquelles on est assuré de ne pas se blesser et de toujours faire le bon mouvement, les vestiaires sont juste incroyables parce que beaux et propres, et non froids et douteux, comme dans beaucoup de salles de sport.

Bon c’est sûr, vous n’allez pas faire du sport dans les vestiaires, mais ça compte quand même un peu de confort quand on vient souffrir, hein… 🙂

 

Après le sport chez Vitaliberté Narbonne

Les vestiaires à la salle de sports Vitaliberté de Narbonne

Vestiaires de la salle de sport Vitaliberté Narbonne

 

Je vous laisse jeter un coup d’œil à la douche individuelle avec son éclairage aux néons bleu et rose 😉

 

Les douches à Vitaliberté Narbonne

 

Il faut quand même compter 0.50 € pour pouvoir prendre une douche avec la carte de fidélité.

C’est la contrepartie du low cost, il faut payer certains à-côtés, comme la douche ou ses boissons, mais finalement ce sont des extras peu onéreux que l’on peut s’offrir ou zapper à sa convenance.

En fait, Vitaliberté offre des tarifs aussi concurrentiels car c’est une salle qui n’a que très peu de personnel.

Sandrine est là avec Marine pour l’accueil des clients pendant les heures clientèle mais la salle reste accessible de 6 h du matin à 23 h tous les jours de l’année (dimanche et jours fériés compris) grâce à un système de domotique qui gère tout seul le bâtiment et sa sécurité.

On vient quand on veut et on entre avec son badge personnel.

Si vous voulez être coaché, c’est 20 € par séance de coaching. Il faut compter une séance pour vos premiers jours en salle, puis à la demande quand vous en ressentez le besoin. Mais il n’y a rien d’obligatoire, c’est vous seul qui décidez.

Les machines sont équipées d’un code à scanner avec le smartphone pour obtenir la vidéo qui vous explique comment vous en servir (si les illustrations ne vous suffisent pas), ou alors vous pouvez télécharger l’application Vitaliberté sur le site.

 

Appareils musculation à la salle Vitaliberté à Narbonne

 

Les salles de biking et de fitness sont équipées d’écrans permettant de sélectionner la séance et le type d’entrainement que l’on veut faire : il y a du yoga, du Pilates, de la Zumba…

On peut venir s’entraîner avec ses copines sans subir les horaires fixes des séances, les cours bondés, et le prof virtuel de biking est pas mal du tout, ce qui peut aider à transpirer un petit peu plus…

 

Salle de bicking chez Vitaliberté Narbonne

 

Sympa, non ?

En plus l’accueil est au top, entre Marine et Sandrine vous êtes assurés qu’on va vous cocooner dès votre arrivée même si après il va falloir transpirer un peu.

Sandrine n’est pas un investisseur mais une entrepreneuse qui gère une salle de sport parce qu’elle est elle-même sportive et que là, elle se sent dans son élément.

Ce club c’est son bébé et elle a à cœur d’offrir un cadre agréable et chaleureux ainsi qu’une ambiance conviviale presque familiale à ses clients.

On est très loin de l’atmosphère un peu surfaite et guindée de certaines salles (c’est d’ailleurs pour cela que je vous en parle 😉 )

 

Sandrine de chez Vitaliberté Narbonne

 

Pour le prix c’est 19.90 € par mois pour venir quand vous voulez et autant de fois que vous voulez et vu les horaires (6h-23h – 7jrs/7), il n’est plus possible de prétendre que vous ne faites pas de sport parce qu’aucune salle ne peut vous accueillir quand vous sortez du travail.

Vous pouvez même “accompagner” ces courageux sportifs de l’aube qui viennent chaque matin transpirer avant de filer au boulot 😉

Comptez 64.80 € à l’inscription ( 19.90€ pour le mois + 24.90€ de frais d’inscription + 20 € de coaching pour démarrer) puis 19.90 € par mois jusqu’à ce que vous décidiez d’arrêter (2 mois de préavis).

Au bout d’un an d’abonnement vous êtes tout à fait libres d’interrompre celui-ci, et si vous avez envie de jeter l’éponge (parce que vous avez obtenu le corps de vos rêves …^_^ ) ou de prolonger encore de quelques mois, c’est vous qui décidez.

Petite précision, votre abonnement est valable dans tous les Vitaliberté de France, donc pour ceux qui ont des jobs itinérants ou qui veulent continuer à s’entretenir pendant les vacances, c’est possible, s’il y a une salle près de votre lieu de villégiature.

Vous en connaissez beaucoup des plans sport aussi cools que ça ??  😉

 

Les Pipelettes de Narbonne

Retrouvez nous sur notre page Facebook, Instagram ou Google Plus

 

VITALIBERTE

ZAC Croix Sud

Rue Delamare de Boutteville (à côté de Renault)

11100 – NARBONNE

Tel : 04.34.44.15.53

Page Facebook

Site Internet

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply