Manger

La Petite Cour : le retour !

14 novembre 2014

La petite Cour

Narbonne et son dédale de petites rues où il fait si bon s’aventurer de temps en temps, c’est aussi l’occasion de jolies surprises : des portes anciennes qui dissimulent aux regards des passants de belles demeures, des grilles anciennes qui s’ouvrent sur des cour pavées où courent des vignes vierges et des chèvrefeuilles, une atmosphère empreinte de sérénité et solennité qui donnent l’impression d’une parenthèse hors du temps et l’idée d’une certaine douceur de vivre à l’ombre des vieilles pierres.

Restaurant la Petite Cour

 

Et puis au détour d’une petite rue, la façade en bois rouge éclatant d’une ancienne échoppe nous fait marquer un temps d’arrêt.

Il y a donc des restaurants cachés dans ce recoin de la ville ?

On n’a même pas le temps de s’interroger, ni même le temps de prendre une ou deux photos, des personnes au pas sûr et pressé nous dépassent et s’engouffrent à l’intérieur sans l’ombre d’une hésitation, ni même un regard pour la carte affichée à l’extérieur.

Des habitués probablement, nous leur emboîtons le pas… tu sais ce truc, “le monde attire le monde” … Avec Marie, on s’est dit que si tout le monde se précipitait à l’intérieur sans tergiverser c’est qu’il devait y avoir quelque chose à découvrir, on a même eu peur de ne pas avoir de place…

Dans la lignée du je-continue-à-bien-m’ alimenter-après-les-excès d’Halloween, vous pouvez inscrire la Petite Cour dans les endroits à fréquenter … 😉

Quand tu pousses la porte avec ses vitres fumées qui ne permettent pas de voir l’intérieur, tu as juste l’impression de pénétrer dans l’un de ces restos cocoon que tu trouves dans les villes du nord, où l’on mange de généreuses assiettes en buvant du vin dans un cadre chaleureux et familial, bien lové au chaud, alors que dehors il fait un froid à t’arracher des gémissements.

Et bien ? On n’était pas loin de la réalité, en fait … sauf qu’il ne faisait pas encore spécialement froid ce jour-là et que ce restaurant, il est quand même bien au sud, rue Auber précisément (derrière la Grande Poste).

La petite Cour

 

En fait la Petite Cour c’est un restaurant tenu par un  Lillois et une Belge qui après avoir roulé leur bosse, ont posé leurs valises à Narbonne en 1992, où ils ont ouvert un premier restaurant nommé la Petite Cour, au rez chaussée de l’Hôtel du Languedoc, (boulevard Gambetta) qu’ils ont ensuite dû fermer en 2005 pour des raisons administratives.

A la Petite Cour

 

Ils auraient pu profiter d’une retraite bien méritée mais Georges s’ennuie et ne rêve que de reprendre du service et entraine Monique dans une nouvelle aventure en rouvrant La Petite Cour, rue Auber, d’où la mention “20 ans après sur l’enseigne du restaurant.

 

Enseigne du restaurant la Petite Cour

Ce local qui semblait maudit, puisqu’il avait vu passer plus de 7 repreneurs, n’a pas effrayé Georges et Monique qui réhabilitèrent complètement cet ancien restaurant à couscous pour en faire une Petite Cour, nouvelle version.

Les arches orientales et la petite cour extérieure pavée de carreaux méridionaux, sont là pour témoigner des anciennes vies de ce lieu et donnent un cachet supplémentaire à ce restaurant pas comme les autres. Georges et Monique savent mieux que quiconque que l’histoire des gens et des lieux est une richesse à conserver et à adapter.

C’est peut-être là le secret de la réussite, savoir révéler ce que les autres ne savent pas voir tout en  y apportant sa “patte” personnelle.

On agite le tout et cela donne un petit restaurant de 20 places tout en charme et authenticité.

 

Intérieur du restaurant la Petite Cour à Narbonne

 

Terrasse la Petite Cour

 

L’autre secret de ses restaurateurs hors du commun, c’est la passion pour leur métier.

Georges, 62 ans de métier, cuisinier sur le yacht d’Aristote Onassis (himself) pendant 10 ans, et créateur de plusieurs restaurants sur Lille n’aime pas l’inactivité et ne se sent jamais mieux que lorsqu’il peut officier derrière ses fourneaux ou devant sa magnifique cheminée où il cuit viandes et poissons frais du jour.

Il est d’ailleurs le seul restaurateur à pouvoir se vanter de fumer lui-même le saumon qu’il propose dans son établissement. 😉

Monique a beaucoup de chance car il fait aussi tous les desserts qui sont proposés sur la carte des douceurs… (là c’est la gourmande qui pense et qui parle ^_^).

Et pendant qu’il s’affaire derrière les fourneaux, elle reçoit, conseille et veille au confort de chacun des hôtes qui franchissent les fameuses portes rouges.

On comprend mieux le pas décidé des personnes que l’on a vu entrer : ils savent où ils vont : c’est une maison où l’on prend ses habitudes et où l’on revient.

Chez les Liébart, on ne travaille que des produits frais ! Ils ont une petite carte simple mais efficace qui leur permet de ne proposer que de la qualité et de ne pas se disperser.

Si Georges achète le matin la juste quantité pour la journée et qu’une viande ou un poisson vient à manquer, victime de son succès, il vous faudra alors vous faire une raison et commander autre chose : c’est le prix à payer pour avoir la chance de toujours consommer des produits ultra frais…

 

Resto la Petite Cour

 

La Petite Cour c’est aussi un vrai bon plan, car ils proposent leurs menus non seulement le midi mais aussi le soir.

Beaucoup de leurs jeunes clients viennent s’offrir régulièrement un plat du jour (10.50€),

si vous ajoutez l’entrée ou le dessert c’est 13.50

et la formule entrée/plat/dessert est à 15.50 €.

C’est cette dernière formule que nous avons testé, on vous laisse découvrir le contenu de nos assiettes 😉

 

Buffet des entrées à la Petite Cour

Les entrées à la Petite Cour

Le buffet des entrées

Grillade à La Petite Cour Narbonne

Le plat du jour au choix : pour nous , entrecôte et sa pomme de terre avec une délicieuse sauce tartare maison

Carte des desserts à la Petite Cour Narbonne

La carte des desserts maison !

Dessert à la Petite Cour Narbonne

Le panna cotta framboise spéculos

Tarte à l'ananas à La Petite Cour Narbonne

La tarte à l’ananas = tarte du jour

 

Vous l’aurez compris, c’est une restauration simple, traditionnelle et de qualité. Il est possible de se faire plaisir avec des produits de qualité (foie gras, saumon fumé, poissons frais…) et tout ça à un prix vraiment raisonnable.

En plus, Georges et Monique sont très accueillants, ce ne sont pas eux qui feront mentir Jacques Brel :“les gens du Nord ont dans les yeux le bleu qui manque à leur décor…” ♫

Et puis ils ont déposé entre ces murs leurs vies de restaurateurs bourlingueurs et passionnés conférant un petit supplément d’âme à cet établissement qu’il vous faut impérativement découvrir si vous aimez les endroits conviviaux et authentiques !!

 

Les Pipelettes de Narbonne

Retrouvez nous sur notre page Facebook, Instagram ou Google Plus

 

 

LA PETITE COUR

9 rue Auber (derrière la grande Poste)

11100 – Narbonne

Tel : 09 84 27 87 61

Page Facebook

Site Internet

 

 

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply lavalliere 15 novembre 2014 at 0 h 36 min

    Magnifiques photos. On s’y croirait. Et bon restaurant. On s’ y fait une bouffe un de ces jours ? (bon on attendra une belle journée de préférence !)

    • Reply Emma 15 novembre 2014 at 18 h 45 min

      Mais oui pourquoi pas ?
      A bientôt 😉

    Leave a Reply